© 2019 par Caroline RISSER-JULIEN Psychanalyste. Créé avec Wix.com

  • White Facebook Icon
  • LinkedIn Social Icône

Un psy pourquoi?

Aller parler à un professionnel est une décision qui peut être difficile à prendre. Toute fois le sentiment d’ÊTRE BLOQUÉ, SUBMERGÉ par une émotion ou un fonctionnement invalidant sont des indicateurs sérieux qui doivent déclencher une démarche thérapeutique.

Les différents types de mal-être.

  • les relations sont difficiles: "Je rencontre des difficultés avec ma conjointe /mon conjoint ; Je ne m'entends pas avec ma famille; Je n'arrive pas à tisser de lien; Je ne sais pas comment me positionner avec les autres, je ne trouve jamais ma place; Je  n'arrive pas à m'engager..."

 

  • une dépression: "Je n'ai plus rien qui me motive; Je n'arrive plus à me lever le matin; Je suis tout le temps fatiguée; Je n'ai plus le gout à rien..."

  • mal-être: "Je suis submergée par des angoisses; Je pleure sans raison; La solitude me fait peur; Je ressasse toujours les mêmes choses..."

  • un traumatisme: "Depuis un incident ma vie n'est plus le même; J'ai été agressé-e et je n'arrive pas à m'en remettre; Je me sens bloqué depuis un événement tragique..."

  • un deuil: "Rien n'apaise ma tristesse; Je pleure tout le temps la mort d'un être cher; Depuis ma rupture je ne pense qu'à elle / lui..."

  • trop de stress, burn-out: "Je suis dépassé-e par mon quotidien et rythme de vie; Je n'arrive pas à dire stop et prendre du temps; Mon épuisement physique, psychique est extrême..."

  • problème d'infertilité: "Je n'arrive pas à avoir d'enfant, ça m'obsède;  J'ai peur d'apprendre que je ne pourrai pas avoir d'enfant; Nous sommes en PMA est c'est très lourd; Tout mon couple tourne autour du sujet enfant..."

  • des difficultés dans le couple: " Nous n'arrivons plus à communiquer; Nous traversons une crise, nous ne voulons pas nous séparer; La sexualité est une source de dispute; Nous n'avons plus d'intimité..."

  • ...

Ces symptômes sont autant d'indicateurs du besoin de se comprendre et de consulter un professionnel pour se faire aider.

Consulter

pour se faire aider.

Le psychothérapeute va vous aider à vous comprendre, à vous poser les bonnes questions et trouver les ressources pour aller mieux.

"Qu'est-ce qui est ignoré

et qui fait trébucher à chaque fois ? "

Parler à un professionnel, c'est mettre des mots sur son histoire, l'ordonner, se l'approprier, et vivre plus apaisé.

Trouver son rythme.

Une psychothérapie de courte durée peut être suffisante pour dépasser un moment difficile. Il s'agit d'une thérapie de soutien qui s’instaure grâce à l’écoute, la bienveillance, l’absence de jugement et la compréhension du praticien.

Le thérapeute peut avoir recours à des outils psycho-corporels (cf. les thérapies) afin de soulager le symptôme et retrouver un mieux être. 

Il arrive que cela débouche sur la nécessité "d'aller plus loin", le besoin d'en savoir plus. Il est alors question d'une thérapie moyenne pouvant aller jusqu'à 2 ans.

 

Au delà de 2 ans on parle de thérapie longue où la cure analytique (tel est son nom) vise à un remaniement de l'être, en appréhendant l'inconscient en profondeur.

La fréquence des séances est généralement d'une par semaine. Elle peut être plus ou moins élevée, selon les besoins et les phases de la psychothérapie.